Safari Lodge

Nouveauté 2021 : la volière sud-américaine

Parce que le bien-être animal est au cœur nos préoccupations, nous avons le plaisir de vous dévoiler une nouvelle volière sud-américaine. 

Cette structure inédite de 1000 m2 accueille quatre espèces originaires d’Amérique du Sud, parmi lesquelles : les fourmiliers et les saïmiris déjà présents au parc, ainsi que deux nouvelles espèces : les ibis rouges et les maras. Les tatous à six bandes bénéficieront également d’un nouvel espace intérieur et extérieur adjacent à la volière.
Cette riche cohabitation a été entièrement pensée en faveur du bien-être des pensionnaires du Zoo. Elle apportera aussi un réel intérêt pédagogique pour les visiteurs du parc, tout en les sensibilisant aux enjeux de conservation des espèces.

Fourmiliers
Tatou à six bandes
Maras

 

LE BIEN-ÊTRE ANIMAL AU COEUR DE LA CONSTRUCTION DE CE NOUVEL ESPACE

Dans un objectif d’amélioration constante du confort de ses pensionnaires, le Zoo de La Flèche donne une nouvelle dimension à l’une des parties historiques du parc à l’ancien emplacement de la grotte aux chauves-souris. Cette structure inédite, reliée en coulisses à la pampa argentine, associe plusieurs bâtiments ainsi qu’un espace extérieur.

Dès le début du projet de Volière sud-américaine, les équipes du parc ont souhaité mettre l’accent sur les priorités suivantes :

Le groupe des 12 saïmiris ainsi que les tatous vont pouvoir être relogés au sein de ce nouvel espace. Pour les fourmiliers déjà présents dans la pampa argentine, ce deuxième espace va permettre au mâle et à la femelle d’évoluer séparément suite à l’arrivée du petit fourmilier le mois dernier, comme c’est le cas en milieu naturel.
Les ibis rouges et les maras ont intégrés il y a quelques jours la nouvelle volière du Zoo de La Flèche. A terme, la structure est destinée à accueillir une espèce de primates supplémentaire, les capucins à poitrine jaune, qui cohabiteront avec les autres habitants de la volière.

Au total, ce ne sont ainsi pas moins de 23 individus qui évolueront au sein de ce nouvel espace.

 

UNE COHABITATION RICHE ET VARIÉE

Nouvelle volière sud-américaine : ibis rouge, saïmiris, mara, tatou et fourmilier

Ibis rouges

L’ibis rouge possède la remarquable caractéristique d’arborer un plumage presque totalement rouge à l’exception de l’extrémité des rémiges primaires d’une teinte noire. Le coloris écarlate varie du rouge feu au rosé orangé. Cette coloration spectaculaire est due à la présence de caraténoïdes, des pigments naturellement présents dans son alimentation qui consiste principalement en crevettes et autres crustacés.
Taille : 50 à 70cm (longueur du corps) / Poids : 700 à 1000g
Répartition : Venezuela à l’Est du Brésil

 

Saïmiris

Egalement appelé  singe-écureuil, le saïmiri jaune se reconnait à son masque facial blanc caractéristique et doit son surnom à la célérité de ces déplacement agiles le long des troncs, aidé en cela par l’utilisation de sa queue comme balancier. Les saïmiris sont de petits singes diurnes et arboricoles qui passent près de 60% de leur temps à rechercher de la nourriture. Paisible mais extrêmement bruyant, ils émettent des petits sifflements stridents à la moindre alerte. Très grégaires, les saïmiris vivent en colonies pouvant compter jusqu’à 300 individus.
Taille : 70cm (avec la queue) / Poids : 600 – 1200 g
Répartition : Forêts équatoriales, mangroves, plantations et abords des villes du nord de l’Amérique du Sud.

 

Maras

Le Mara est un gros rongeur vivant exclusivement en Argentine. Ses longues pattes postérieures adaptées à la course et ses longues oreilles ne sont pas sans évoquer la silhouette d’un lapin. Même si cette ressemblance lui vaut le surnom de « Lièvre de Patagonie », il est en réalité un proche cousin du Cobaye.
Taille : 70cm / Poids : 8 à 12 kg
Statut IUCN : Quasi menacée
Répartition : Centre et Sud de l’argentine

 

Tatous à six bandes

Le Tatou est un animal fouisseur passant son temps à creuser des galeries à l’aide de ses griffes antérieures pour rechercher sa nourriture ou aménager son terrier. Pouvant atteindre 50 cm de longueur, cette espèce se caractérise par six à huit bandes mobiles au milieu de sa carapace.
Taille : 50cm / Poids : 5kg
Répartition : Brésil, Bolivie, Uruguay,Argentine

 

Grand fourmilier

Le Grand Fourmilier est un animal extraordinaire à plus d’un titre : une allure unique dans le Règne animal, une anatomie incroyable, un régime alimentaire hyperspécialisé, un mode de vie étonnant. Bien que largement répandu dans la majeure partie de l’Amérique du Sud, il paye néanmoins aujourd’hui un lourd tribut aux activités humaines et à une stupide chasse sportive.
Longueur du corps (queue comprise) : 1,90m à 2,2m
Poids : 30 à 60kg
Statut IUCN : En danger
Répartition : Du Guatemala, en Amérique Centrale, jusqu’au nord de l’Argentine à l’exception de la cordillère des Andes

 

 

 

La cohabitation est l’essence même de ce projet de Volière sud-américaine, avec une ambition principale : la stimulation positive des animaux du parc. Nous avons ainsi mis l’accent sur le caractère pédagogique d’une telle installation, qui permet de voir évoluer, ensemble, des espèces originaires d’un même continent.
Aussi, nous avons souhaité favoriser une cohérence géographique globale dans le parcours de visite. La Volière sud-américaine est donc idéalement implantée entre la pampa argentine, les ocelots, les panthères noires et les tamarins lions.

 

UNE NOUVELLE VOLIÈRE QUI ACCOMPAGNE LES ENJEUX DE CONSERVATION DES ESPÈCES

Parmi les espèces présentes dans la Volière sud-américaine, trois sont répertoriées « En danger » et « Quasi-menacée » sur la liste rouge de l’IUCN (inventaire mondial de l’état de conservation global des espèces végétales et animales) : le grand fourmilier, le saïmiri et le mara.

Cette nouvelle zone est également l’occasion, pour notre parc, de prendre la parole sur les enjeux de conservation en milieu naturel. Deux expositions pédagogiques viendront sensibiliser les visiteurs sur :