Safari Lodge

Découvrez la terre des ours polaires

Parce que le bien-être animal est au cœur nos préoccupations, nous avons totalement repensé l’espace dédié aux ours polaires.

Ainsi, et pour accueillir dignement la femelle qui rejoindra prochainement le parc, c’est un nouvel habitat d’environ 1 hectare qui a ouvert ses portes le 11 juillet 2020 : des rivières et des bassins, des espaces de jeu et de découverte, une tanière maternité, des espaces de medical training, rien n’est de trop pour les ours polaires du parc.
Au-delà d’offrir à ses animaux les meilleures conditions de vie, c’est l’occasion pour le Zoo de La Flèche de s’engager cette année pour les générations futures aux côtés de Polar Bears International afin d’agir concrètement pour la protection de l’Arctique et des ours polaires.

Rencontre avec PBI

Éducation du public autour de l’ours polaire et conservation de l’espèce : une priorité pour le Zoo
En novembre dernier, Bérénice et Cyril se sont rendu à Toronto pour assister à un atelier organisé par l’association de conservation de l’ours polaire Polar Bears International (PBI) s’adressant à l’ensemble de la communauté des parcs accueillant des ours polaires. Ils étaient les deux seuls européens ayant répondu présents à cet atelier. Une participation particulièrement révélatrice et significative de l’engagement du parc pour les ours polaires. Ils nous racontent.

Bérénice, soigneuse animalèreGrâce à ces échanges, nous prenons conscience que le nouvel environnement que nous sommes en train de créer pour nos ours polaires nous permet et nous pousse à aller encore plus loin dans notre entraînement. Nous pourrons ainsi obtenir de vrais résultats et collaborer plus facilement avec nos animaux, toujours dans cette optique de conservation. Sur le terrain, nous serons aussi en mesure de partager notre expérience avec les visiteurs. Le mot de la soigneuse, Bérénice.

Cyril Hue, vétérinaire

« Nous sommes venus jusqu’ici pour avoir un maximum d’idées sur la conception du nouvel habitat en cours de création pour nos ours polaires et de son ergonomie pour ces animaux. Concevoir des bâtiments adaptés pour ensuite travailler efficacement et en toute sécurité avec eux, voilà notre objectif. Ce nouveau lieu de vie pour nos ours polaires nous offre toutes les options de training que nous souhaitions voir apparaitre sur le parc. D’autres idées ont émergé de ces rencontres plus riches les unes que les autres » l’oeil du vétérinaire, Cyril Hue.

 

Polar Bears International, qui sont-ils ?

Polar Bear InternationalPolar Bears International (PBI) est la seule organisation dédiée exclusivement à la conservation des ours polaires. Composée d’un groupe de défenseurs de l’environnement, de scientifiques et de bénévoles passionnés, PBI mène et soutient de nombreux programmes de recherche et de conservation sur le terrain, des actions de lobbying auprès des grands leaders de ce monde et des campagnes de sensibilisation du grand public sur l’avenir de l’Arctique. PBI oeuvre ainsi afin que les générations futures puissent encore contempler cette espèce iconique foulant la banquise.

UNE mission commune

PBI s’associe étroitement aux parcs zoologiques à travers le réseau « Ambassadeurs de l’Arctique » afin d’accomplir la mission commune qui est la leur : agir pour les ours et la banquise ! Au-delà de soutenir le travail scientifique de PBI au coeur de l’Arctique, les parcs ambassadeurs s’engagent à sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux de la conservation des milieux polaires et plus généralement à la nécessaire mutation de notre société pour minimiser autant que faire se peut les conséquences du changement climatique.

La pédagogie et la conservation au coeur de ce projet

Il suffit de se promener dans les allées du parc pour s’en rendre compte : le bien-être animal et la sensibilisation à leur cause est au coeur des préoccupations du Zoo de La Flèche. En s’associant à Polar Bears International et grâce au nouvel habitat dans lequel les ours polaires du Zoo évolueront prochainement, le parc ira encore plus loin dans ce qu’il considère comme une priorité.

À commencer par les ours polaires. La semaine prochaine, une jeune femelle nommée Quintana et née au parc zoologique de Hellabrunn à Munich rejoindra ce nouveau territoire. Une décision qui est intervenue pendant le confinement. Un nouveau management de la gestion des populations a modifié le transfert de Nanuk, la jeune femelle du parc zoologique de Mulhouse initialement prévu en faveur du transfert de Quintana vers le Zoo de La Flèche.
Mâle et femelle ne cohabitant ensemble que lors de la période de reproduction, Taïko et sa nouvelle campagne ne se rencontreront qu’ultérieurement. Ce transfert s’inscrit dans le cadre du programme européen de conservation des espèces menacées : l’EEP* (de l’anglais « Eaza-Ex-situ Program »).Au total, le Zoo participe à ce programme au travers de plus de 40 espèces.

Qu’est-ce qu’un programme EEP ?
* Un EEP (de l’anglais « Eaza-Ex-situ Program ») est un programme visant à maintenir des individus sains au sein de populations saines, grâce à la recherche, l’éducation et au déploiement d’outils novateurs et performants. Depuis les actions de sensibilisation du public aux enjeux de conservation d’une espèce jusqu’aux opérations pouvant mener à sa réintroduction dans le milieu naturel, les EEP incarnent aujourd’hui l’engagement des parcs zoologiques pour la nature.

Dès la rentrée 2020, dormez face au géant de l’Arctique !

Véritable coup de cœur des aventuriers d’une nuit, l’Arctic Lodge et sa vue directe sur l’univers de l’ours polaire, rencontre un véritable succès et le délai d’attente pour y passer une nuit est de 24 mois.
Pour vous surprendre et vous époustoufler toujours plus, nous inaugurons le 23 septembre deux lodges supplémentaires face aux géants de la banquise.
Un moment inoubliable dans un cadre grandiose pour dormir face aux ours polaires, voilà notre promesse.

Les + de l’Inuk et du Manitoba Lodge : 

• 6 personnes

• 100 m2

• Cheminée ou poêle à bois traditionnel

• Suite parentale avec baignoire îlot

• Terasse & jardin avec sauna privatif

Des prestations uniques dans un environnement hors-norme

Deux lodges de 100m2 avec terrasse pouvant accueillir jusqu’à 6 personnes, une large suite parentale avec baignoire îlot, un poêle à bois traditionnel ou une cheminée hors-norme à feu de bois, un sauna privatif, ce sont quelques-unes des luxueuses installations prévues au sein de ces nouveaux lodges.

Leur univers ? L’un est traditionnel dans l’esprit des granges typiques du Grand Nord-américain, c’est l’Inuk Lodge. L’autre est plus contemporain avec des matériaux bruts qui s’accordent parfaitement avec la chaleur du bois, c’est le Manitoba Lodge.

À partir de 285€ par adulte  (séjour 2j/1n, dîner, petit-déjeuner continental et visite guidée VIP compris.)
Important : L’Inuk Lodge et le Manitoba Lodge ne disposent pas d’une vision sous-marine mais vous proposent une expérience tout aussi exceptionnelle.

Je réserve mon séjour


Une création qui aura nécessité des moyens colossaux

Débutés à l’automne 2019, les travaux d’aménagement de l’univers arctique ont dû être stoppés en raison de la crise sanitaire. L’arrêt d’un chantier d’une telle envergure – près de 3 millions d’euros –  n’est naturellement pas sans conséquence. Les équipes redoublent donc d’efforts depuis leur reprise pour rendre possible l’inauguration de ce nouvel espace et l’accueil de ce nouvel individu dès le 11 juillet.
Chaque jour, jusqu’à 40 personnes sont mobilisées sur le terrain, dont une dizaine de salariés du parc. Plus de 15 entreprises locales, de la TPE au grand groupe, travaillent en collaboration avec les équipes du Zoo. Des moyens financiers, donc, mais également humains. Entièrement imaginée par Stéphane Da-Cunha, président du Zoo de La Flèche, et Benjamin Gauthier, directeur projets du Groupe Looping, la zone arctique assurera ainsi une parfaite continuité avec le reste du parc grâce à la place accordée au bien-être animal.

Céline Talineau, directrice de siteDans ce contexte si particulier, je suis très fière des équipes et des partenaires qui ont contribué à la naissance de ce projet. Nous avons su nous adapter ces derniers mois pour bâtir ce nouvel habitat pour les ours polaires et créer deux nouveaux lodges à l’image de nos ambitions.  Les visiteurs pourront dès le 11 juillet observer le plus grand carnivore terrestre et nous espérons susciter en eux l’envie de protéger cet animal extraordinaire.
Céline Talineau, directrice de site.